Mes dernières séries Netflix #1

Mes dernières séries Netflix #1

Il était temps que je vous parle à nouveau de séries, n’est-ce-pas ? Ça tombe bien puisque j’en ai beaucoup (beaucoup) visionné depuis mon dernier article ! Aujourd’hui, je vous donne donc mon avis sur mes dernières séries vues sur Netflix only !

Prêt ? C’est parti !


Plan coeur

J’ai eu du mal à me laisser tenter par Plan Coeur, n’étant pas très fan des séries françaises… mais, heureusement, je l’ai regardé ! J’ai même littéralement dévoré les 8 petits épisodes qui composent cette première saison. Plan Coeur est mon premier coup de coeur de l’année sans aucun doute. C’est drôle à souhait, pétillant, frais, une véritable bouffée d’oxygène. Le format, bien qu’on en voudrait tellement plus, est finalement parfait puisqu’il donne un bon rythme à la série. On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer ! J’ai eu un peu plus de mal avec les personnages d’Emilie et Maxime mais le reste est un sans faute. La saison 2 est actuellement en tournage et j’ai vraiment hâte de la découvrir !

Bande annonce



Les Demoiselles du Téléphone – Las Chicas del Cable

Autre série que j’aurais longtemps vu sur Netflix avant de, finalement, me laisser tenter et autre coup de coeur ! De la photographie, aux actrices mais aussi grâce aux thématiques abordées, Las Chicas del Cable est un vrai petit bijou (bien qu’un tout petit peu trop telenovela par moment). Quel plaisir de découvrir une série aussi féministe ! Plongés au coeur des années ’20, nous suivons donc l’histoire de quatre femmes en quête d’émancipation face au patriarcat, et très soudées dans ce combat. Sororité et politique sont donc omniprésentes dans cette série espagnole mais l’amitié et l’amour y ont également une place de choix, bien sûr. Après avoir binge-watch les trois premières saisons, une quatrième viendra, prochainement, clôturer la série. J’ai bon espoir que cette ultime saison s’intéresse, à nouveau, aux enjeux politiques (écoutes téléphoniques, complots…) qui parsemaient la saison 1, avant d’être totalement zappés pour laisser place, presque exclusivement, aux histoires de coeur de notre chère Alba (qui sont, il faut le dire, un joyeux bordel de non-sens)… Wait and see !

Bande annonce



Baby

Il y a quelques mois, c’était au tour de la série Baby de débarquer sur Netflix. Après le succès des productions étrangères Casa de Papel et Elite, notamment – et que je n’ai pas regardé – j’ai voulu donner sa chance à cette petite nouvelle. Et bien, j’aurais mieux fait de m’abstenir ! Je ne pourrais pas dire que je suis déçue car je n’avais pas de grandes attentes, en revanche, je peux dire que cette série est une énorme perte de temps. C’est lent, fade, sans aucun intérêt (si ce n’est le personnage de Ludovica, bien que l’écriture ne soit pas géniale). Baby est inspirée d’une histoire vraie concernant deux jeunes filles de 14 ans et 15 ans, à l’époque, tombées dans un réseau de prostitution. Un sujet grave, donc, qu’on ne fait, finalement, qu’effleurer dans la série. Cette dernière s’intéresse davantage à la psychologie des personnages, sauf qu’ils sont tous assez inintéressants, surtout Chiara, un comble puisque c’est le personnage principal. Dois-je mentionner la bande-son super mauvaise ? Bref, Baby, je zappe !

Bande annonce



Carmen Sandiego

Registre totalement avec Carmen Sandiego, puisqu’il s’agit d’un dessin animé ! Je n’ai jamais joué au jeu vidéo éducatif, ni visionné la précédente série animée. Je me suis donc lancée dans cette nouvelle version signée Netflix, presqu’uniquement grâce à son chara-design plus qu’attrayant et à une bande annonce assez alléchante. Petite anecdote : Carmen est doublée, dans la version française, par Florine Orphelin, qui n’est autre que la soeur de Noémie Orphelin, la voix de Kim Possible en France – Coïncidence ? Je ne pense pas ! Pour la version originale, c’est Gina Rodriguez (Jane the Virgin) qui double la belle Carmen. Mieux encore, Gina est également à l’origine de ce reboot Netflix, avec sa société I can & I will. S’il est donc plus qu’agréable de découvrir un personnage féminin aussi badass que Carmen, elle est aussi une véritable icône latina, ce qui rend d’autant plus significatif son reboot, au vu du contexte actuel. Découvrir les origines de Carmen fut un vrai délice et ses répliques sarcastiques envers les personnages masculins la cerise sur le gâteau. Si j’attends patiemment une nouvelle salve d’épisodes, je suis déjà plus que ready pour le live-action, actuellement en préparation, avec, dans le rôle de Carmen, Gina Rodriguez (et oui, encore elle) !

Bande annonce



Umbrella Academy

On est presque sur un gros coup de coeur pour la récente production Netflix, The Umbrella Academy. Je dis presque à cause de pas mal de longueurs, d’effets spéciaux parfois un peu cheap mais surtout, je pense, à cause de l’importance accordée aux personnages de ChaCha et Hazel dont je me foutais royalement – et qui sont, semblent-ils, beaucoup moins présents dans le comics. Leurs storylines à rallonge m’ont vraiment ennuyées au plus haut point – sérieusement, j’en cherche encore l’intérêt ? Malgré ces petits inconvénients, j’ai plus qu’adhérer à l‘univers, parfois complètement déjanté, de The Umbrella Academy. Numéro 4 (Klaus) et Five, sont les meilleurs éléments de cette adaptation à mes yeux – je salue l’incroyable justesse des prestations de Robert Sheehan et Aidan Gallagher qui sont totalement convaincants dans leurs rôles (on en oublierait presque le jeune âge d’Aidan). Mais j’ai aussi eu un petit coup de coeur pour le personnage d’Alison et sa très belle loyauté fraternelle envers Vanya. En revanche, on notera une Ellen Page assez fade jusqu’au deux derniers épisodes (mais cela correspond sans doute au personnage de Vanya ?). On notera l’excellente bande son – des années ’80 à Queen, en passant par Radiohead ou Woodkid – en adéquation totale avec les scènes. Beaucoup de questions restent sans réponse en fin de saison (et merci le cliffhanger prévisible au possible mais si énervant), de quoi produire aisément une suite. Et ça tombe bien, puisque la série vient d’être renouvelée pour une seconde saison !

Bande annonce



The Order

Nouvelle série fraîchement arrivée sur la plateforme, The Order renoue avec des thèmes largement exploités ces dernières années : la sorcellerie, les loups-garous et, le grand classique intemporel, les histoires d’amour impossibles ! Sans être mauvaise, The Order est cependant loin du chef d’oeuvre. Elle utilise tout les codes qui fonctionnent, et ça marche à nouveau, mais elle reste un simple divertissement à mes yeux, et pas le meilleur. S’il a une bien jolie frimousse, Jake Manley (Jack) a un jeu d’acteur assez moyen. C’est loin d’être le seul, mais en tant que personnage principal, c’est tout de suite beaucoup plus dérangeant ! Il n’est sans doute pas aidé par les dialogues parfois juste mauvais. Que dire également des choix des personnages parfois incompréhensibles ? Le summum réside sans doute dans la crédibilité de la série dans son entièreté. Il y a tout de même de bons éléments, un pitch relativement intéressant qui rend la série captivante (la preuve, j’ai réussi à la binge-watch) mais le tout est maladroitement traité. On a fait de The Order un fourre-tout avec trop d’éléments fantastiques – les sorciers, les loups-garous, les golems morts-vivants, le nécrophone (qui permet de communiquer avec les morts) etc. C’est juste trop à mon goût. Je reste curieuse de voir ce que promet la seconde saison puisque la série a d’ores et déjà été renouvelée.

Bande annonce


& vous, vous avez vu l’une de ces séries ?

Quel est votre dernière série vue sur Netflix ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *