Moment Popcorn – Mes films du mois #1

Moment Popcorn – Mes films du mois #1

J’ai ENFIN un Ciné Pass ! Il y a deux mois maintenant j’ai enfin franchi le pas pour profiter davantage des salles obscures, me changer les idées et me divertir de temps en temps, avec en bonus l’occasion d’échapper à la canicule l’espace de quelques instants (ce qui fut plus qu’utile durant le mois de juillet à Paris !). Quelle joie de pouvoir opter pour une petite séance de cinéma autant de fois que je le souhaite sans y laisser un rein au passage ! C’est même l’occasion d’y découvrir certains films que je ne serais jamais allée voir en temps normal (à 12€50 la place, forcément) mais aussi de vous partager, ici, mon avis sur mes séances du mois !

Prêts à découvrir les films que j’ai vu durant le mois juillet ? C’est parti !

Love, Simon


• La p’tite histoire •

On mérite tous une première grande histoire d’amour. Pourtant pour le jeune Simon, c’est compliqué. Il a une vie normale, dans une famille qu’il adore, et est entouré d’amis extraordinaires, mais il garde pour lui un grand secret : personne ne sait qu’il est gay et il ne connaît pas l’identité de son premier coup de coeur, avec qui il communique en ligne. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante… Ses amis prendront alors une place essentielle pour l’aider à changer sa vie et découvrir le premier amour.


• Ce que j’en ai pensé •

J’ai toujours aimé les teen-movies de ce genre, faits d’humour, d’amour et de positivité, et qui composent indéniablement Love, Simon. Initialement, j’avais prévu d’aller voir À la dérive mais je me suis ravisée au dernier moment, ne souhaitant pas mettre ma sensibilité à l’épreuve pour cette fois. Mon dévolu s’est donc finalement jeté sur Love, Simon, qui titillait mon intérêt depuis quelques temps.

Love, Simon parle du premier amour, celui qui vous donne des papillons dans le ventre et vous fait tourner la tête, mais aussi de l’amitié et des liens familiaux. Plus encore, Love, Simon parle d’identité sexuelle, d’affirmation de soi et pousse à la réflexion sur les normes de notre société. Je pense notamment à une scène (qui m’a d’ailleurs fait rire) où Simon se demande pourquoi doit-on faire un coming-out lorsque l’on est homosexuel. Ce n’est pourtant pas le cas des hétéros ! Cela renforce le sentiment que, selon notre sexualité, on ne rentre pas dans le moule, on est comme en marge de la société, en dehors de la norme. En cela, le message délivré par Love, Simon est important (surtout dans notre société actuelle) et beau, celui qu’il est important d’être honnête et de se délivrer de cette pression, ce “fardeau” qui n’est absolument pas censé en être un. En somme, de s’affirmer pour mieux se trouver.

Le film se voit porté par un jeune casting rafraîchissant et sympathique. J’ai eu plaisir à retrouver Katherine Langford et Miles Heizer (13 Reasons Why), ou encore Keiynan Lonsdale (The Flash). On ne présente plus Jennifer Garner et Josh Duhamel et on apprécie aisément leur présence dans Love, Simon en tant que parents de celui-ci. Enfin, j’ai été bluffée et ravie de découvrir celui autour de qui gravite tout ce petit monde : Nick Robinson, l’interprète de Simon.

Si le film n’échappe pas à quelques caricatures, il traite de façon intelligente le sujet de l’homosexualité et retranscrit à merveille cette période émotionnellement difficile qu’est l’adolescence. Love, Simon n’est sans doute pas le film de la décennie mais j’ai adoré découvrir ce teen-movie mignon tout plein, débordant de positivité et d’authenticité.

 

Les Indestructibles 2


• La p’tite histoire •

Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.


• Ce que j’en ai pensé •

J’avais 10 ans lorsque le premier volet a débarqué en salles de cinéma ! Si j’avais passé un super moment en le visionnant, je dois tout de même reconnaître qu’il n’a jamais fait partie de mes Disney préférés (le Roi Lion for ever)(et oui je sais que c’est un Disney/Pixar). À l’annonce d’une suite, je n’ai donc pas sauté au plafond, bien qu’un peu curieuse (sans mentionner le fait de se prendre littéralement 14 ans dans la tronche). Je n’avais absolument pas prévu d’aller le voir en salle mais carte de cinéma oblige… je me suis laissée tenter pour une petite séance en famille !

Sincèrement, je m’attendais à pire ! On le sait, les suites ne sont pas souvent un grand succès. L’histoire reste, à mon avis, le point négatif de ce second volet puisque beaucoup d’éléments sont prévisibles au possible (notamment l’identité du Big Bad). J’ai quand même trouvé ça audacieux de démarrer le film là où le premier s’achevait !

Même si l’intrigue laisse donc à désirer, j’ai eu plaisir à retrouver Bob, Hélène, Violette, Flèche, Jack Jack, et tous les acolytes de la petite famille. Le petit dernier nous offre d’ailleurs les scènes les plus hilarantes du film, avec mention spéciale à celles avec Edna Mode. Des pouvoirs complètement fous (voire même flippants), un caractère bien trempé et même le simple fait qu’il soit un bébé : tout cela confère définitivement à Jack Jack un potentiel comique que les studios ont su mettre à profit pour rendre ce film bien plus drôle que son prédécesseur !

Difficile également de passer à côté de la qualité de l’animation qui donne un aspect très réaliste aux personnages et au film dans son ensemble. J’ai tendance à préférer le style des anciens Disney mais je ne peux que reconnaître le travail de minutie qui a été réalisé !

Cette suite se veut également dans l’ère du temps avec une Hélène/Elastigirl sur le devant de la scène tandis que Bob se retrouve papa au foyer (pour son plus grand malheur !). Le girl power est donc de rigueur et  on ne dit pas non !

En bref, les Indestructibles 2 est à voir pour son humour, son réalisme et sa modernité, mais pas vraiment pour l’intrigue. J’ai donc tout de même passé un bon moment devant cette suite même si je doute un peu qu’elle ait été nécessaire.

 

Mamma Mia! Here We Go Again


• La p’tite histoire •

Sur l’île paradisiaque de Kalokairi, Sophie, qui rencontre divers soucis dans l’ouverture de son hôtel, va trouver du réconfort auprès des amies de sa mère Donna qui vont lui conseiller de prendre exemple sur le parcours de cette dernière.


• Ce que j’en ai pensé •

Si je ne devais retenir qu’un film du mois de juillet, ce serait incontestablement Mamma Mia 2 ! Déjà conquise par le premier volet, celui-ci est allé bien au delà de mes attentes !

Mamma Mia est LE film feel good par excellence ! Celui qui vous flanque un sourire béat sur le visage et vous donne envie de croquer la vie à pleines dents. Alors si l’annonce d’une suite a pu surprendre (que pouvait-on raconter de plus ?!), il était évident que je foncerais le voir le jour de sa sortie, ne serait-ce que pour me dandiner à nouveau sur les musiques de ABBA.

“Wow, c’était INCROYABLE !” fut la première chose que j’ai prononcé en sortant du cinéma. Mamma Mia 2 m’a époustouflée et conquise à tous les niveaux ! Drôle, émouvant et débordant d’amour et de joie de vivre, cette suite n’a rien à envier à son aînée ! À coups de flashbacks, le film nous dévoile la jeunesse de Donna et sa rencontre avec Harry, Bill et Sam, les trois papas potentiels de Sophie. Meryl Streep a donc laissé la place à une Lily James (vu dans Cendrillon en 2015) plus solaire que jamais. J’ai littéralement été scotchée par la façon dont elle a repris le personnage, fidèle aux mimiques de Meryl notamment.

On apprends alors à connaître davantage Donna et je suis tombée en amour pour elle et sa philosophie de vie. Elle est incroyablement inspirante et nous donne instantanément l’envie de partir, comme elle, à la conquête du monde, se laissant guider par ce que nous réserve la vie sans se soucier du lendemain : être spontanée !

En grande romantique que je suis, j’avoue avoir été un peu frustrée par la triste fin de l’histoire de Donna et Sam (oui, je sais, ils se sont mariés dans le 1 mais tout de même, que de temps perdu !). Mais Mamma Mia n’est pas une histoire d’amour… Du moins, je pense que le lien qui unit Donna à Sophie est plus important encore. La relation que cette dernière a lié avec Sam est d’ailleurs aussi très attendrissante.

Si Lily James porte le film sur ses épaules, elle est accompagnée de nouveaux venus qui apportent beaucoup de fraîcheur au film (petit coup de coeur pour Jeremy Irvine et Jessica Keenan Wynn). On retrouve cependant avec plaisir Amanda Seyfried (que j’aime d’amour), Pierce Brosnan ou Colin Firth, pour ne citer qu’eux. Ce qui est assez incroyable avec Mamma Mia, c’est que l’on sent que les acteurs prennent vraiment beaucoup de plaisir à être là, à jouer, danser, chanter, et ça c’est vraiment génial !

En toute honnêteté, mes moments préférés du film ont été les flashbacks mais j’ai aussi a-do-ré la scène de ma chanson chouchou Dancing Queen et celles de Sophie et Sam. Mention spéciale à la dernière scène sur Supertrouper : la cerise sur le gâteau et une parfaite conclusion à ce second volet !

Bref, Mamma Mia! Here We Go Again a détrôné son aînée dans mon coeur ! Cette suite est bien meilleure encore et définitivement adoptée comme LE film feel good à voir lors d’un petit coup de mou ou simplement pour le savourer une nouvelle fois (soyez prêt à écouter du ABBA en boucle pendant trois mois après ça). D’ailleurs, je m’en vais de ce pas revoir ce petit bonbon au cinéma avant qu’il n’en disparaisse…!

Avant que je ne vous laisse, je vous partage mes titres préférés du film, ne me remerciez pas. ♡

& vous, quels films avez-vous vu durant le mois de juillet ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:

8 Commentaires

  1. 16 septembre 2018 / 12:37

    Hello hello ^^
    Alors j’ai également vu Love, Simon et comme toi, j’ai trouvé le film très gentillet mais très bien pour les plus jeunes avec une bonne morale. Et le choix des acteurs faisait plaisir à voir à l’écran 🙂

    Et puis Mamma mia! je suis comme toi, j’étais dubitative sur une suite et puis j’ai couru le voir et ce film n’est que du feel good en boîte 😀 Les chansons tournent en boucle chez moi. J’ai adoré Lily James en Donna aussi… et en apprendre plus sur la vie de Donna c’était super. Vraiment je pense que je le regarderai encore à l’avenir… <3

    bisous et désolée pour ce commentaire tardif… mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais 😛

    • MessyMood
      Auteur
      28 septembre 2018 / 16:57

      Oui je suis d’accord, pour les jeunes Love, Simon est vraiment bien (ils sont d’ailleurs la cible première donc ce n’est pas pour rien haha).
      J’ai déjà commandé le coffret blu-ray des deux volets de Mammia Mia … Plus qu’à attendre le 28 novembre pour le recevoir ! 😀
      Tu n’as absolument aucune raison de t’excuser, bien au contraire ! Merci pour ton commentaire. <3

  2. 2 septembre 2018 / 15:37

    Je voudrais lire le livre avant de voir Love, Simon. Et de toute façon, le film n’est resté qu’une semaine à l’affiche dans mon cinéma… Du coup il est dans ma liste !
    Je suis allée voir les Indestructibles 2 hier (pour sa 9ème semaine quand même). J’ai visionné le premier il y a quelques semaines pour me remettre dans le bain. Comme toi, ça n’a jamais été un de mes préférés mais j’ai pris plaisir à le revoir. Et j’ai bien aimé ce deuxième volet. J’ai trouvé ça bien aussi, qu’ils reprennent juste à la suite du premier. Jack-Jack apporte vraiment quelque chose, je l’ai adoré 😍 Et un peu de Girl Power ne fait pas de mal héhé.

    • MessyMood
      Auteur
      10 septembre 2018 / 14:26

      Ah zut, en région parisienne il est resté plus longtemps que ça. :/ Mais oui, je comprends que tu veuilles lire le livre avant. 🙂
      Bien d’accord avec toi pour ce qui est des Indestructibles !
      Des bisous

  3. Marine
    24 août 2018 / 10:42

    Coucou Clémence,
    Super article ! J’ai vu les deux derniers films dont tu parles et sis donc lu avec intérêt les commentaires que tu portes à leur sujet. Merci pour le partage ! 🙂

    • MessyMood
      Auteur
      10 septembre 2018 / 14:20

      Coucou Marine, merci beaucoup !
      Super ! J’espère que les films t’ont plu. 🙂
      Des bisous. :3

  4. 23 août 2018 / 17:00

    J’ai vu les 3 films et je les ai tous beaucoup aimé ! Très chouette article. 🙂

    • MessyMood
      Auteur
      23 août 2018 / 21:12

      Ah génial ! 😀 Merci pour ce petit mot, c’est très gentil à toi. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *