Mes Découvertes Séries #2

Mes Découvertes Séries #2

 

En véritable sérivore que je suis, je n’ai une fois de plus pas chômé ces derniers mois et j’ai pu en visionner tout un tas. J’avais du retard sur pas mal de celles que je regarde habituellement mais la plupart ont quelque peu perdu de leur intérêt à mes yeux, du coup je me suis consolée en « binge-watchant » de nouvelles séries qui, pour le coup, m’ont permis de faire de véritables découvertes.

 

Outlander

Synopsis • En 1945, une infirmière de guerre, Claire Randall, mariée à un descendant de capitaine des Dragons, Frank Randall, se retrouve transportée dans l’Écosse révoltée de 1743. Là-bas, elle va être immédiatement confrontée à un monde d’aventures qui lui est inconnu. Elle y rencontre l’ancêtre de son mari, le capitaine Jack Randall, la rébellion et l’un de ses protagonistes, un guerrier des Highlands, Jamie Fraser, ce qui la laissera partagée entre deux mondes et deux hommes que tout oppose…

J’♡ • Le casting est exceptionnel. Caitriona Balfe, Sam Heughan et Tobias Menzies incarnent avec justesse et à la perfection leurs personnages. La photographie est absolument magnifique (j’ai d’ailleurs très très envie de voyager en Ecosse maintenant) tout comme les musiques (j’avoue avoir constamment le générique en tête quand je pense à Outlander). L’histoire est prenante et la recherche historique qui a été faite est réellement incroyable. Mention spéciale au final de la saison 2 qui confirme à mes yeux le statut de chef d’oeuvre de la série.

J’♡ moins • Si Outlander est une série qui prend aux tripes, ce n’est malheureusement pas toujours dans le bon sens. J’ai eu énormément de mal à regarder certaines scènes de violence, j’ai carrément zappé l’une d’entre elles tant c’était psychologiquement éprouvant. Soit, la violence va sûrement de paire avec le XVIIIème siècle mais je regrette quand même qu’il y ait autant de violences sexuelles dans la série (et ça ne va vraisemblablement pas s’arranger dans les saisons à venir).

Ça faisait un moment que je voyais cette série sur Netflix mais elle ne me tentait pas spécialement (honte à moi, je n’avais même pas lu le synopsis). Sur un coup de tête, je me suis enfin lancée, et là : Wow. Non, franchement, j’ai directement accroché (forcément, ça parle de voyage dans le temps, d’histoire, d’amour, tout ça tout ça), pire, j’ai eu un énorme coup de coeur pour cette série comme j’ai rarement eu de toute ma vie (je n’exagère pas, promis). Pour faire simple, cette série m’a prit aux tripes. D’ailleurs, il ne m’aura fallu qu’une semaine pour visionner les deux saisons tant j’étais charmée, envoûtée même. Je suis littéralement tombée en amour pour Jamie, Claire, pour l’Ecosse et ses paysages magnifiquement photographiés, pour les musiques de la série également. J’ai également détesté Tobias Menzies en tant que Jack Randall quand j’ai pourtant eu de la peine pour son autre personnage, Franck. Bref, après avoir fait également succomber ma mère et ma soeur pour Outlander, je me devais de vous écrire ici mon amour pour cette série simplement exceptionnelle dont j’attends avec TRÈS grande impatience la saison 3.

13 Reasons Why

Synopsis • Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu’Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle. Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l’une des raisons, l’une des treize responsables de sa mort. D’abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d’Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C’est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

J’♡ • J’ai adoré Katherine Langford qui a parfaitement su donner vie à Hannah, nous faire ressentir sa joie, ses quelques espoirs, sa peine et sa détresse. Le scénario est prenant, amplifié par le jeu de bon nombre des acteurs.

J’♡moins • Les clichés présents dans la série mais qui, j’imagine, sont présents pour coller à la réalité des mentalités des adolescents. La lenteur que met Clay à écouter les cassettes même si, oui, je peux comprendre que ce soit difficile pour lui, ça ralentit le rythme de la série et ça m’a un chouïa frustrée. Le personnage de Jessica m’a également franchement tapée sur le système, je ne saurais dire pourquoi.

13 Reasons Why est mon deuxième vrai coup de coeur du moment (pas très original, je sais). Même si les langues se délient peu à peu, qu’on parle davantage du harcèlement scolaire, j’ai aimé qu’une série traite réellement le sujet sans aucune censure. On y voit du harcèlement « soft », psychologique, avec des mots lancés à la va-vite, sans penser aux conséquences réelles qu’ils peuvent avoir, mais également du harcèlement dans son cas le plus extrême avec des violences physiques. Durant les 13 épisodes, on suit l’évolution d’Hannah, la dégradation de son état, son épuisement aussi bien mental que physique face aux évènements qu’elle endure. Si certaines de ses 13 raisons peuvent paraître futiles, la série montre bien qu’il s’agit d’une accumulation, d’une détresse qui accroît au fur et à mesure. Si je suis franchement contente que 13 Reasons Why ait pu ouvrir les yeux à de nombreuses personnes, j’ai peur que cette prise de conscience ne soit qu’éphémère et que les mentalités ne changent pas. En tout cas, qu’on ait été victime de harcèlement, qu’on en ait été témoin ou même responsable, je pense que cette série peut nous parler à tous, nous toucher, nous apporter un regard nouveau sur les choses.

Big Little Lies

Synopsis • Quand Madeline, Jane et Celeste se lient d’amitié par l’intermédiaire de leurs enfants, elles ne se doutent pas qu’elles vont se retrouver, des mois plus tard, au centre d’un tragique accident, survenu à la fête de l’école. Qui est mort ? Qui est responsable ? Et pour quelle raison ? Secrets, rumeurs et mensonges ne faisant pas bon ménage, tout l’univers de la petite ville de Monterey va être secoué de violents soubresauts.

J’♡• Le casting est exceptionnel et il n’aurait clairement pas pu être mieux ! J’ai toujours particulièrement aimé Shailene Woodley et Reese Witherspoon, mais quel plaisir de retrouver également Nicole Kidman, Alexander Skarsgård, James Tupper ou encore Zoë Kravitz. L’intrigue est prenante, on se prend au jeu du début à la fin à tenter de résoudre les différents mystères qui entourent nos protagonistes. La photographie du paysage est sublime, teintée de musiques qui rajoutent tout autant de charme à Monterey et à la série elle-même.

J’♡ moins • Si la mini-série a été brillamment conclue, je regrette tout de même qu’il n’y ait que 7 épisodes.

S’il y a bien une chose à retenir de Big Little Lies c’est la façon dont ces cinq femmes, au caractère bien distinct, luttent dans leur univers et, surtout, vont finalement se soutenir envers et contre tous. Dès le premier épisode, j’ai adoré la façon dont Madeline prend Jane sous son aile. Céleste, plus effacée, est cependant bien l’un des personnages essentiels de la série, si ce n’est même le plus important. Bien que très frustrant, j’ai adoré le fait que l’intrigue soit à l’envers. Ce procédé rajoute davantage de suspens, de tension également. Si chaque épisode ne nous apporte des informations qu’au compte goutte, j’ai été plus que ravie par l’épisode final qui nous apporte toutes les réponses attendues et délivre un beau message.

Iron Fist

Synopsis • Le milliardaire Danny Rand, disparu depuis des années, est de retour à New-York pour reprendre en main Rand Enterprises, l’entreprise familiale. Mais pour y parvenir, il devra affronter la corruption et le crime qui gangrènent ses dirigeants. Pour cela, il pourra compter sur sa connaissance des arts martiaux et sa capacité à utiliser le Poing de fer, une technique étudiée auprès des moines de K’un L’un. Il est suivi dans son combat par de précieux alliés tels que Colleen Wing et l’infirmière Claire Temple.

J’♡ • J’ai vraiment aimé découvrir ce nouveau héros, totalement différent de ce que l’on avait pu voir jusqu’ici. J’aime son côté candide, foncièrement bon, voire un peu enfantin, qui a apparemment déplu à beaucoup. J’adore le fait que la série mette en avant les arts martiaux. Le scénario est pas mal même si pas très original.

J’♡ moins • J’avoue que le personnage de Colleen m’a quelque fois tapé sur les nerfs (mais ça a également été parfois le cas de Ward et Joy, alors bon). J’ai été quelque peu frustrée qu’on ait si peu l’occasion de voir les capacités de l’Iron Fist. Certains rebondissements et évènements sont un peu trop prévisibles à mon goût et on tourne un peu en rond par moment (« Je suis le Iron Fist » dit au moins 2-3 fois par épisode, histoire que l’on ne l’oublie pas). J’aurais aimé voir davantage de flashbacks concernant Danny.

Initialement, je n’étais pas particulièrement tentée par Iron Fist. Je dois avouer que la seule série Marvel que j’ai commencée de moi-même est Jessica Jones, le reste je l’ai visionné grâce à l’amoureux. J’ai adoré Jessica Jones (j’en avais d’ailleurs parlé juste ici), j’ai regardé Daredevil en diagonale (autrement dit, je n’ai pas réellement regardé tous les épisodes) et j’en ai apprécié ce que j’ai vu, quant à Luke Cage, j’avoue avoir eu un peu de mal avec le côté « guetto » de la série, ce n’était pas vraiment mon délire. Iron Fist nous immerge dans un univers totalement différent de ce que l’on a pu voir avant à mon sens. J’ai vraiment aimé cette ambiance mystique, le fait que les combats soient toujours placés sous le signe des arts martiaux. Si les effets ne sont pas toujours parfaits et que la série comporte quelques défauts, j’ai tout de même passé un bon moment en regardant Iron Fist et je regarderai volontiers la saison 2 même si, pour le moment, j’ai surtout hâte de découvrir The Defenders.

Riverdale

Synopsis • Sous ses airs de petite ville tranquille, Riverdale cache en réalité de sombres secrets. Alors qu’une nouvelle année scolaire débute, le jeune Archie Andrews et ses amis Betty, Jughead, et Kevin voient leur quotidien bouleversé par la mort mystérieuse de Jason Blossom, un de leurs camarades de lycée. Alors que les secrets des uns et des autres menacent de remonter à la surface, et que la belle Veronica, fraîchement débarquée de New-York, fait une arrivée remarquée en ville, plus rien ne sera jamais comme avant à Riverdale…

J’♡ • Les scènes sont parfaitement mises en valeur par les couleurs et la luminosité utilisées. J’aime beaucoup les mystères qui entourent le personnage de Jughead (qui est, pour moi, celui qui est le plus intéressant). J’adore le fait que Mädchen Amick fasse partie du casting (je l’avais adoré dans Witches of East End). L’intrigue est simple mais réellement captivante.

J’♡ moins • La relation entre Ms Grundy et Archie qui, en plus d’être ultra clichée, m’a vraiment saoulée. D’ailleurs, le Archie qui embrasse tous les personnages féminins, c’est franchement moyen. J’ai un peu de mal avec le personnage de Veronica (sorry not sorry). Je n’aime pas le côté « Barbie superficielle » de Cheryl qui semble pourtant être un personnage intéressant. Les histoires entre Fred, Hermione, son mari en prison et les Serpents, franchement, je n’en ai absolument rien à faire (par contre, j’ai très envie d’en savoir davantage sur papa Jughead).

Riverdale c’est LA nouvelle série teen drama du moment. Beaucoup de clichés, une intrigue relativement basique (qui sait cependant tenir les spectateurs en haleine), des acteurs beaux mais un peu trop maniérés à mon goût, cette série possède malgré tout beaucoup de charme grâce, notamment, à une photographie magnifique. On sent que tous les ingrédients ont été réunis pour faire de Riverdale une série à succès et, effectivement, ça marche. Si quelque chose me déplaît un peu, sans que je sache réellement quoi, je compte malgré tout bien regarder les épisodes à venir. Je pense que la série a du potentiel et qu’elle s’améliorera à coup sûr au fur et à mesure.

Designated Survivor

Synopsis • Tom Kirkman, un membre du gouvernement, est nommé Président des Etats-Unis après qu’un attentat terroriste ait tué tous ses confrères. Pas du tout préparé, il se retrouve à emménager à la Maison Blanche avec sa femme et ses enfants en une nuit, alors que le monde entier scrute ses premiers pas en tant que commandeur en chef de la nation…

J’♡• J’aime beaucoup le casting (quel plaisir de retrouver les très jolies Italia Ricci et Maggie Q). Le scénario est vraiment intéressant et j’aime le fait que beaucoup de répliques et situations font écho à l’actualité.

 J’♡ moins • Quelques incohérences et des faits quelque peu surréalistes mais qui n’entachent cependant pas la qualité de la série.

S’il y a bien une série que je ne comptais pas regarder, c’était celle-ci. J’avais lu le synopsis mais je n’étais pas particulièrement emballée. Les séries politiques ne sont, honnêtement, pas vraiment mon genre, Scandal faisant exception à la règle. À force de voir autant de gens dire à quel point elle est géniale, je me suis finalement laissé tenter, par curiosité (et pourtant, je persiste, je ne regarderai jamais GoT ou Walking Dead). Je peux donc affirmer à ce jour que, oui, Designated Survivor est une très bonne série. Les rebondissements sont excellents et créent suffisamment d’action pour que l’on ne s’ennuie pas dans cet univers politique (ce que je redoutais). En parallèle, la talentueuse Maggie Q mène l’enquête, ce qui rajoute autant de mouvement à la série. D’ailleurs, les acteurs sont tous très bons et arrivent à « imposer » leurs personnages, aucun n’est mis de côté car les acteurs remplissent parfaitement leurs fonctions. Designated Survivor est une série passionnante qui ne nous laisse pas un instant de répit et qui aura le don de vous rendre très rapidement addict. J’ai binge-watched les 15 premiers épisodes et je ne doute pas que la suite de la saison continuera sur sa très bonne lancée.

Gilmore Girls

Synopsis • Gérante d’une auberge à Stars Hollow, petite ville du Connecticut peuplée d’habitants hauts en couleur, Lorelai Gilmore élève seule sa fille Rory, qu’elle a eu à l’âge de 16 ans. Toutes deux entretiennent une relation mère-fille très forte, qui fait d’elles avant tout des amies, et naviguent ensemble à travers les différents obstacles de la vie. Mais lorsque Rory est acceptée dans un prestigieux lycée privé grâce à ses brillants résultats scolaires, Lorelai, qui s’est éloignée de son milieu social d’origine il y a longtemps, ne va avoir d’autre choix que de demander de l’aide financière à ses parents. Une décision qui va changer sa vie, ainsi que celle de sa fille…

J’♡ • La relation entre Lorelei et Rory, le personnage d’Emily Gilmore, les petits copains de Rory (on ne va pas se mentir, elle a bon goût la Rory). J’aime que la série aborde des sujets qui nous parlent. Entre les premières peines de coeur de Rory, les problèmes familiaux et les soucis du quotidien, Gilmore Girls aborde des thèmes simples mais avec beaucoup plus de folie et d’humour.

 J’♡ moins • Lorelei ne fait pas toujours les bons choix, Rory est parfois un peu trop énervante, mais après tout, c’est ce qui rend leurs personnages d’autant plus crédibles. J’avoue avoir parfois été un peu agacée par le côté « gnangnan » de la série mais surtout par le temps consacré à des histoires peu intéressantes des autres habitants de Stars Hollow.

Après avoir appris que Gilmore Girls revenait pour une nouvelle saison, 10 ans après le clap de fin, j’ai eu envie de me lancer et de regarder cette série dont le retour enthousiasmait tant de personnes. Je n’en avais jamais vu un seul épisode. Après avoir visionné le pilote, très sincèrement, j’ai trouvé ça vraiment nul et je détestais le générique. Je ne comprenais pas pourquoi ils étaient autant à trouver cette série géniale. Bref, j’ai persisté. Puis, un jour, sans vraiment savoir quand et comment, je me suis rendu compte que j’appréciais la série (et le générique même, incroyable mais vrai). Parce que, finalement, on s’attache à ces personnages, à leurs histoires qui peuvent nous parler à tous, à cette petite ville qu’est Stars Hollow, à la si belle relation qui lie Lorelei à Rory. Ce n’est pas la meilleure série de tous les temps, certains épisodes peuvent paraitre ennuyeux mais, à chacun d’entre eux, on est heureux de se plonger à nouveau dans cet univers qui finit par vous coller à la peau. Quel plaisir, pour ma part, d’avoir pu découvrir directement après la septième saison, les 4 épisodes inédits sortis il y a quelque mois. J’ai adoré voir ce qu’étaient devenu les personnages 10 ans après et, vu la fin du dernier épisode, j’ose espérer qu’une suite sera très rapidement prévue.

Girlboss

 Synopsis • Sophia Marlowe est une jeune adulte rebelle et fauchée. Très peu responsable, la jeune femme passe son temps à chercher des vêtements vintage et se fait régulièrement virer de ses boulots. Un soir, sur un coup de tête, elle décide de vendre l’une de ses vestes vintages sur le site de vente aux enchères eBay. La vente est un succès et Sophia décide de se lancer dans la personnalisation de vêtements vintages à vendre sur le site sous le nom de Nasty Gal.

J’♡ • L’idée de base est vraiment intéressante. J’aime le fait que la mode (vintage qui plus est) soit le sujet central de la série. Certains personnages secondaires sont assez sympathiques (comme Annie ou Shane).

J’♡moins • Je n’aime pas du tout Britt Robertson dans ce rôle, elle est excessivement insupportable. Je regrette ce besoin d’ajouter autant de répliques vulgaires ou à caractère sexuel pour rendre la série « cool ». Non loin d’être choquée, j’ai simplement trouvé ça ridicule. Sophia semble incapable de s’exprimer autrement. D’ailleurs, je trouve son personnage égoïste et assez irrespectueux.

Girlboss était l’une des séries les plus attendues au printemps 2017. J’avoue avoir moi-même eu hâte qu’elle sorte après en avoir lu le résumé. J’ai regardé 1, 2, 4, 6 épisodes. Mais il n’y a rien à faire, Girlboss est pour moi une véritable déception. C’est simple, dès les premières minutes du pilote, j’ai été gavé par le personnage de Sophia. J’ai voulu laisser une chance à la série et en regarder davantage mais, malheureusement, je n’aime décidément pas cette nouvelle production Netflix. Le concept semblait pourtant plus que prometteur, mais c’est beaucoup trop too much, trop déluré pour moi. Si je ne doute pas que cette série plaira à bon nombre d’entre vous, pour ma part je zappe et je ne pense pas finir la saison.

& vous, quelles sont vos découvertes du moment ?

Vous regardez l’une de ces séries ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Commentaires

  1. Sissouyayo
    7 mai 2017 / 00:00

    Ahahah bien sûr outlander c’est génial ❤❤ essaye « dowton abbey  » c’est pas mal 😉

  2. 1 mai 2017 / 21:46

    Tu sais Clém, je pense que je suis un peu un  » has been » , complètement dépassé par toutes ces séries…!!!
    Mais ce que je pense, c’est que tes articles – que je lis – sont très intéressants, et que leur lecture nous permet , aux  » anciens  » d’être un peu au courant de ce qui provoque l’interêt de la jeunesse…
    Bravo, continue, Amie, à nous plaire ainsi….

  3. 1 mai 2017 / 19:05

    Hello,
    Outlander est une série qui est sur ma liste mais j’ai toujours d’autres séries qui m’attirent plus donc je ne l’ai toujours pas commencé. Par contre je vais commencer 13 reasons why très bientôt, je viens de finir le livre et la série à l’air plus complète. Dommage que ce soit lent car dans le livre Clay écoute toutes les cassettes en une seule nuit et on a pas le temps de s’ennuyer.
    Big Little Lies me tente beaucoup aussi. Je ne savais pas qu’il y avait si peu d’épisodes.
    Pour Riverdale tu as tout résumé, j’ai le même avis concernant les choses que tu aimes moins.

    Pas de nouvelles découvertes de mon côté à part Riverdale. J’essaie de finir certaines séries avant d’en commencer d’autres mais c’est difficile de résister 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *